La Bourse entre l’optimisme estival et la déprime de la rentrée